Se mordre la langue – Mercredi 11 mars

«La langue, les commérages, les ragots sont des armes qui chaque jour assaillent la communauté humaine, en semant envie, jalousie et avidité du pouvoir. Avec elles, on peut en arriver à tuer une personne. C’est pourquoi parler de paix signifie aussi penser à tout le mal que l’on peut faire avec sa langue.»

«Vous ne savez pas le mal que font à l’Église, aux paroisses, aux communautés, les commérages ! Ils font mal ! Les commérages blessent. Avant de commérer, un chrétien doit se mordre la langue ! Oui ou non ? Se mordre la langue : cela nous fera du bien, car la langue se gonfle et ne peut plus parler, plus commérer. Est-ce que j’ai l’humilité de recoudre avec patience, avec sacrifice, les blessures faites à la communion ?»

À présent, grâce aux nouvelles technologies et aux médias, nous sommes entrés dans une ère où tout peut être diffusé à la rapidité de l’éclair. Il ne faut pas 24 heures pour qu’un scoop fasse le tour du monde. Alors, quand des messages sont mensongers ou sciemment truqués dans le but de nuire, cela fait beaucoup de mal… et tout le monde peut en être victime.

À chacun(e) de vérifier une information avant de la diffuser. À chacun(e) de se mordre la langue si ce que nous souhaitons dire doit blesser ou faire du tort.

Prière :

Devant ma messagerie ou en communication avec d’autres, que je sois, avec ton aide, Seigneur, un(e) messager(ère) de ta paix.