Prophètes, petits et grands – Jeudi 5 mars

La première prophétie de l’ère nouvelle fut prononcée par Zacharie : « Toi aussi, petit enfant, tu seras appelé prophète du Très-Haut ; tu marcheras devant, à la face du Seigneur, et tu prépareras ses chemins pour donner à son peuple de connaître le salut par la rémission des péchés, pour illuminer ceux qui habitent les ténèbres et l’ombre de la mort, pour conduire nos pas au chemin de la paix. » (Luc 1, 76) Et cet enfant fut le plus grand des prophètes : Jean le Baptiste.

Des prophètes, il en existe encore, et de très grands, qui se taillent une part de célébrité : qui ne connaît mère Teresa, Martin Luther King, sœur Emmanuelle, l’abbé Pierre, Jean-Paul II et tant d’ autres ?

Mais Dieu ne nous envoie pas que des géants, il se choisit aussi une multitude de petits prophètes : ce sont les chrétiens soucieux d’assurer leur service prophétique ; tous les jours, ils témoignent avec simplicité de la foi qui les anime. Ils agissent et rappellent sans cesse l’essentiel, tel ce gamin qui invite son petit copain non baptisé à venir au cité, ce joueur qui sait quitter son terrain de golf avant la fin du parcours pour aller à la messe dominicale, cette maman qui raconte à ses amis le pèlerinage qu’elle vient de faire à Lourdes avec son enfant malade.

Partout, dans le monde, les petits prophètes témoignent de l’Évangile par mille petites paroles et mille petites actions inspirées par l’Amour du Seigneur. Ils travaillent et répandent un parfum de ciel sur une terre souvent devenue païenne.

Prière :

Tu nous as dit, Seigneur : «c’est portés par l’Esprit Saint que des hommes ont parlé de la part de Dieu. » (2ème lettre de Pierre 1, 21b) Moi aussi, je veux être du nombre de ces petits prophètes ; Seigneur, fais-moi la grâce de me laisser conduire par ton Esprit Saint.